L’objet d’une rénovation écologique et de trouver la symbiose entre le bâtis existant, le climat et l’environnement et le bien être des occupants tout en minimisant les dépenses énergétiques. Comme pour le neuf nous rechercherons à valoriser des formes compactes, une forte inertie thermique, l'isolation thermique, des zones tampons, les surfaces vitrées, des matériaux adéquats sains et naturels.

Deux types de constructions à rénover se présentent : La maison traditionnelle, principalement longères et manoirs dans notre région. La construction « récente » d’une soixantaine d’année, généralement construite en blocs de béton avec isolation par l’intérieur.

Dans un cas comme dans l’autre il importe de faire un diagnostic de la maison afin d’évaluer la capacité du bâtiment à rénover à évoluer vers une habitation basse consommation.

Ce diagnostic permettra de définir les principaux axes de travail pour améliorer le bâtiment. Ensuite nous procéderons par étapes :

Il sera difficile en rénovation d’acquérir les performances énergétiques d’une construction neuve, sauf en cas de rénovation lourde, mais le charme d’une longère, l’emplacement d‘une maison, un attachement personnel ou des contingences matérielles ne doivent pas empêcher de se lancer dans l’aventure…